Laurence Crémel est une agence de conception de paysages basée à Paris. Elle est créée en 2000 par Laurence Crémel, paysagiste dplg et regroupe aujourd’hui des paysagistes, architectes qui se mettent au service du paysage au travers de projets aux échelles et localisations diverses.

Laurence Crémel étudie un premier cycle en architecture à Nancy, puis elle décide de s’orienter vers le paysage pour être diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles en 1997. Elle est co-fondatrice de l’agence Radar de 2011 à 2014, structure dissolue aujourd’hui.
Elle se voit confier des projets de plus en plus complexes et ambitieux comme actuellement le Parc urbain sur la dalle de l’A86 à Nanterre où sa maitrise du dessin et de l’intégration des usages est particulièrement illustrée. Elle est aussi appréciée pour son appréhension du monde rural avec des projets nécessitant finesse et compréhension du territoire.
De ces expériences, elle a trouvé une écriture, des équilibres, des partenariats forts et stables, avec des architectes, des urbanistes, des ingénieurs et concepteurs de tout art.
Ses pratiques multiples aussi bien en maîtrise d’œuvre qu’en études urbaines lui permettent une vision large à toutes les échelles; où le soin porté sur les détails techniques est le même que celui pour une compréhension citoyenne d’enjeux territoriaux.
Elle enseigne à l’Ecole Nationale Supérieur du paysage de Versailles depuis 1998, discipline dans laquelle, elle s’engage sur un jeu à double-face : du savoir transmettre et du savoir recevoir. Elle y expérimente et enseigne ce qui, pour elle, constitue son cœur de métier: l’humain et le paysage.

Laurence Crémel a élaboré pour son agence une démarche qui s’appuie sur des méthodes et convictions :
Accorder du temps à concevoir des projets. Savoir partager ses idées et pratiquer le projet en équipe. Instaurer du dialogue et de la confiance. Créer des rapports entre l’humain, la faune et la flore. Mettre tous les atouts dans la qualité et la bonne facture. Savoir mettre en relation et en tension les espaces par le dessin à la grande échelle jusqu’au détail. Donner la part belle à la matière et au végétal. Etre capable de s’adapter tout en affirmant les acquis. Ne pas reculer devant l’affreux et le médiocre. Fréquenter et re-fréquenter les lieux. Inventer des solutions adéquates et pertinentes aux situations incongrues ou malades. Servir le projet et l’aborder avec humilité.

laurence cremel radar degre zero

Laurence Cremel- Conférence Archstoyanie